• L’équipe 1: Groupe de recherche d’histoire et des mouvements sociaux Les objectifs d’ensemble que s’assigne la présente équipe étant d’étudier et d’analyser les évolutions et les tendances « lourdes » qu’a connues la société algérienne depuis l’indépendance, et d’essayer de mettre au jour les avancées et/ ou les reculs enregistrés en matière de progrès social, économique et scientifique.
  • L’équipe 2: Equipe de recherche sur la sociologie et les politiques du développement durable Le thème du développement durable, celui de la mondialisation et des changements qui s’opèrent au niveau des superstructures économiques de l’ordre mondial auquel notre pays est tributaire, figurent parmi les objectifs, entre autres, auxquels s’attèlent les membres de cette équipe.
  • L’Equipe 3: Groupe d’études des conduites sociologiques dans l’Algérie contemporaine Les objectifs de cette équipe cadrent tout à fait avec la perspective du présent laboratoire. Constituée de jeunes femmes dynamiques et fortement motivées par le devenir de la société et de la famille algériennes, cette équipe se donne pour objectif d’étudier les nouvelles formes de sociabilité...
  • L’Equipe 4: Equipe de recherche et de reconstitution de l’histoire de la résistance nationale La présente équipe se donne pour objectifs et missions d’étudier d’un point de vue à la fois diachronique et synchronique l’histoire nationale, ancienne et moderne, de manière à restituer les faits historiques et les facteurs qui ont contribué, à travers le temps,...

DOSSIER COLLOQUE INTERNATIONAL Décembre 2013

Album photos COLLOQUE INTERNATIONAL 12/2013

Journées d’Etude : « Quelles missions assignées aux sciences sociales et humaines en Algérie ? »

Écrit par Ahmed ROUADJIA.

Journées d’Etude : « Quelles missions assignées  aux  sciences sociales et humaines  en Algérie ? » (Le dimanche 7 et lundi 8 décembre 2014, Université de Msila.

Télécharger le programme au format PDF

 A l’occasion de la parution prochaine , aux éditions Arak, de l’ouvrage  intitulé « repenser l’université algérienne », issu du séminaire national d’Oran, initié le 26 &27 mai 2012 par feu professeur Djamel GUERID, et en hommage à ce collègue  cultivé, intelligent et fédérateur d’hommes et d’idées, et  qui a été brutalement arraché à la vie, et donc ravi à jamais à l’affection des siens et de ses amis, le Laboratoire d’Etudes Historique, Sociologique et des Changements Socio- Economiques ( LEHSCSE), en partenariat avec la Faculté des sciences sociales et humaines de l’Université de Msila,  a décider d’organiser  les 07 et 08 décembre 2014, deux journées d’études autour des sciences sociales et humaines et sur la fonction que celles-ci se donnent pour produire les connaissances et les savoirs sur la société auxquelles elles ont affaire.

 Présentation

L’objet de ces deux journées d’études, organisées à l’initiative du Laboratoire d’Etudes Historique, Sociologique et des Changements Socio- Economiques ( LEHSCSE), en partenariat avec la Faculté des sciences sociales et humaines de l’Université de Msila, est de s’interroger sur la place et la mission assignées aux sciences sociales et humaines  en Algérie et le rôle que ces disciplines y jouent dans le développement social et économique du pays. Il s’agit de réfléchir à la manière dont ces disciplines mobilisent leurs méthodes ou procédures  d’investigation en vue de découvertes heuristiques, et d’acquisitions des nouveaux  savoirs sur la société qui ne cesse de subir sous l’effet des bouleversements socio-économiques, tant extérieurs qu’internes, de profonds changement dans ses structures sociales et institutionnelles,  dans  la manière de gérer les ressources humaines et temporelles, de produire des biens matériels, ainsi que dans la façon avec laquelle ses membres se représentent le bien-être social ou la prospérité collective.

A quel degré ces disciplines interagissent-elles dans le contexte algérien ? Sont-elles solidaires entre elles, ou mènent-elles chacune sa vie propre, de manière autonome, repliée sur elle-même ? 

 L’un des objectifs de ces deux journées d’études est d’effectuer donc un retour épistémologique, en partant de contenus spécifiques à chacune de ces disciplines regroupées sous la dénomination générique  de « sciences sociales et humaines », à l’objet de recherche de chaque chercheur. Il s’agit, en outre, d’interroger les méthodes et les savoirs produits par les chercheurs nationaux sur la société algérienne depuis l’indépendance, et de déterminer leur impacts  ou  retombées sur la société globale.

 

ملتقي وطني حول "ماهية  المهمة المنوطة بالعلوم الاجتماعية والإنسانية في الجزائر؟" الأحد 07 والاثنين 8 ديسمبر، 2014، بجامعة المسيلة

 بمناسبة صدور الأوراق المقدمة في أعمال الملتقى الوطني الذي نظمته جامعة وهران يوميي 26 و27 ماي 2012 في كتاب تحت عنوان« repenser l’université algérienne »  والذي نسقه الفقيد البروفيسور جمال قريد، وعرفانا لزميل ذكي ومثقف، ومنتج للأفكار؛ انتزعه القدر من بين أهله وذويه، يقوم مخبر الدراسات التاريخية والسوسيولوجية للتغيرات الاجتماعية والاقتصادية  و بالمشاركة مع كلية العلوم الاجتماعية والإنسانية  بجامعة المسيلة، يومي  07 و8 ديسمبر 2014، بتنظيم أيام دراسية حول العلوم الاجتماعية والإنسانية والوظيفة المنوطة بها في إنتاج  المعرفة في  المجتمع.

 تقديم  الهدف من هذين اليوميين الدراسيين المنظمين بمبادرة من مخبر الدراسات التاريخية والسوسيولوجية للتغيرات الاجتماعية والاقتصادية  ، وبالمشاركة مع كلية العلوم الاجتماعية والإنسانية بجامعة المسيلة ، هو النظر في الدور والمهمة الموكلة إلى العلوم الاجتماعية والإنسانية في الجزائر، والدور الذي تلعبه هذه التخصصات في التنمية الاجتماعية والاقتصادية. أيضا؛ التفكير في الكيفية المتبعة من قبل هذه التخصصات والأساليب والإجراءات المعتمدة من أجل  الاستدلال والاكتشاف، واكتساب معارف جديدة عن المجتمع  الذي ما يزال يعيش تغيرات اجتماعية واقتصادية عميقة على المستوى الخارجي والداخلي مست البنية الاجتماعية والمؤسسية وطرق إدارة الموارد البشرية، إنتاج السلع المادية، وكذلك طريقة َتمكن أفرادها الرفاه والرخاء الجماعي.

  ما مدى تفاعل هذه التخصصات في السياق الجزائري؟ أم هي داعمة لبعضها البعض، أو أنها لا تتقاطع وتعمل كل منها بشكل مستقل، منطوية على نفسها؟ هل هي داعمة لبعضها البعض أم أنها لا تتقاطع وتعمل كل منها بشكل مستقل؟

 أحد أهداف هذين اليومين الدراسيين هو إطلالة ابستمولوجية، بدء بمحتوى هذه التخصصات مجتمعة تحت اسم "العلوم الاجتماعية والإنسانية،" وصولا إلى موضوع البحث الذي يعتمده كل باحث. علاوة على ذلك، نحاول التساؤل حول المناهج والمعارف التي ينتجها الباحثون  الجزائريون حول المجتمع الجزائري منذ الاستقلال، وتحديد تأثير ذلك على المجتمع بأكمله.

  Programme :

 Colloque National « Quelles missions assignées  aux  sciences sociales et humaines  en Algérie ? » du 7 au 8  décembre  2014, Université de Msila.

 Coordonateur scientifique : Ahmed ROUADJIA

  Première journée : dimanche 7 décembre 2014

 Matin

  9h: Accueil des participants
(Amphi ou Salle X ) :
Ouverture

 9h 15: accueil des participants

 9h30 : Ouverture et propos de bienvenue : Said BENYAMINA,  Doyen de la Faculté des sciences sociales  et humaines ;

 9h45 : Introduction aux  missions des sciences sociales et humaines : définition et concepts , cadrage : ROUADJIA Ahmed, directeur  du Laboratoire d’Etudes Historique, Sociologique et des Changements Socio- Economiques ( LEHSCSE).
10 :Conférences plénières – Présentation de l’ouvrage  Repenser l’université algérienne : DOURARI, Abderazak ( professeur , Docteur de la Sorbonne Professeur des sciences du langage  et de traductologie/ U. Alger2, Directeur du Centre National Pédagogique et Linguistique pour l'Enseignement de Tamazight (Cnplet)

Ministère de l’Éducation Nationale

Première session : les sciences sociales et humaines, leur objet de recherche et leur finalité.

 10h15 : LAKJAA, Abdelkader, (professeur de sociologie, université d’Oran) : « l’entrée en sociologie-les limites de l’universalisme européen »

 10h 30: DAHOU, Abdallah ( écrivain, directeur des Editions Arak) : « l’état de l’édition en Algérie. »

 10h 30: GHALAMALLAH, Mohamed ( professeur de sociologie, chercheur au CREAD) : « Réflexion autour de dix années d’expérience   de réforme LMD dans l’université algérienne : quels enseignements en retirer pour des perspectives d’avenir »

10h45 : BAKOUCHE, Sadek (Professeur, HEC-Alger) : «  Les Normes qualité dans l’enseignement supérieur et la recherche scientifique »

11h15: Saïd FEKROUN(Professeur de Sociologie, ancien doyen de la faculté des sciences sociales et humaines, Université de Msila) : Les spécificités de la sociologie algérienne. Les chercheurs et les objets sociologiques étudiés.

  11h30 :Saïd BENYAMINA (sociologue,  doyen de la faculté des sciences sociales et humaines, Université de Msila) : Les méthodes et les contenus de l’enseignement de la gestion des ressources humaines en Algérie en général et à Msila en particulier.

   11h45: Débat

Après Midi

 Deuxième session :L’inanité supposée des sciences sociales et humaines par rapport aux sciences dites « dures ».

  13h20 : ROUADJIA, Ahmed ( Université de Msila) : « Faut-il faire table rase des sciences dites ‘ molle’ ?

 13h40 : DERBALA, Ali ( Maître de Conférences en Mathématiques, Blida) :« De l'aventure du LMD...à celle de Thomson Reuters ».

 13h40 : AÏT AÏDER, Aomar, (docteur d’Etat en Physique, et professeur à l’université de Tizi-Ouzou.) : « L’université, le Chaos ? »

13h45 : LAKJAA, Abdelkader ( Université d’Oran)  « Les effets de la crise des intellectuels algériens sur l'université »

  14h : KEDJA, Reda (Maître de Conférences en sociologie, Université de Msila ) : « De la pratique sociologique  en Algérie»

  14h15 : Ammar MANAA  (sociologue, Université de BBA) : « La sociologie, le sociologue et le travail social en Algérie »

 15h : SALLAY, Kamel ( Etudiant en magistère science de l’éducation, Université d’Oran) : « L’Université et la question de la production de l’étudiant cultivé » الجامعة و معضلة انتاج الطالب المثقف

 15h20 : Pause 

 15h35 :Débat 

Troisième Session : L’état de l’enseignement et de la recherche historique  en Algérie : approches critiques  des sources ou apologie des « héros » et des « batailles » ?

 16h:Salah LAMICHE  (professeur d’Histoire, ancien doyen de la faculté de droit et de science politique, Université de Msila ) : « De l’enseignement de l’Histoire »

16h15:YAICHE, Mohamed ( Maître de Conférences en histoire, ancien chef de département d’histoire, Msila) : « La révolution algérienne : ses acteurs et  ses témoins ( 1954-1962) »

  16h30: Abdelkamel DJOUIBA ( historien, chef de département d’histoire: « La pratique de l’histoire en Algérie et les objets de recherches les mieux prisés ».

 16h45 :Mohamed HARKAT (historien, Université d’O. Souf)  : « Le rôle de l’intellectuel dans la protection du patrimoine immatériel » [دور المثقف في حفظ التراث اللامادي  ]

      17h : Débat

 Deuxième journée : 8 décembre 201

 Matin

 Quatrième  session : Les sciences économiques et de gestion. Approches quantitatives et qualitatives dans les domaines de l’ enseignement et de  la recherche en Algérie.

 9h15  : Mourad OUCHICHI (économiste,  auteur d’un ouvrage intitulé Les fondements politiques de l’économie rentière , Université de Béjaïa) : Théorie et pratique de la science économique en Algérie[ Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ]

  9h30  14h : DEBBI, Ali (Maître de Conférences en gestion, Université de Msila) : « Théorie et pratique de La gestion du capital humain »

 9h45 : Saïd BENYAMINA (sociologue,  doyen de la faculté des sciences sociales et humaines, Université de Msila) : Les méthodes et les contenus de l’enseignement de la gestion des ressources humaines en Algérie en général et à Msila en particulier.

  10h :FRIDJA, Hocine ( Maître de Conférences en droit administratif, Université de Msila) : l’enseignement du droit en Algérie, progrès ou régression ?

  10h30: MOSTEFAOUI Taieb (MA -A- sciences commerciale) / HERIZI Farouk (MA -B-) sciences de gestion)  (université de Msila) : « L’usage des NTIC par les  enseignants chercheurs en Algérie »

 10h45: pause

11h :Débat

Cinquième  session : La psychologie  sociale et clinique en Algérie : ses méthodes d’investigation, ses cibles, ses visées cognitives et thérapeutiques.

Après midi

13h30 :  MEDHAR, Slimane ( professeur, Université d’Alger 2) : « De la nécessité de reconstruire les sciences sociales. Cas de la psychologie sociale » 

 13h45 : Rabah KADDOURI (professeur de  psychologie,  Université de Msila) :   Les études psychologiques  pédagogiques en Algérie :approches d’investigation, manifestations observées et groupes vulnérables visés en tant qu’ objet de recherche.
14h : Zine Eddine DIAF ( professeur de psychologie, université de Msila) : La psychologie au service des couches à risques (délinquants, sujets dépendants et vulnérables…)

 14h15 : Amar AMEUR ( professeur de Psychologie et chef de département de psychologie, Université de Msila) : L’enseignement et les recherches en psychologie : contenus et méthodes. Le cas de la wilaya de Msila.

       14h30 :pause

       15h : Débat

       14h : cloture et recommendation

 Comité d’organisation

 Finda Azzeddine

 

Etudiant

Msila

Toufik Mennani

 

idem

Biskra

Geraïn Ismaël

 

idem

Msila

Radi Abdelali

 

idem

Msila

Aiwaz Mebarka

 

idem

Msila

Belhout Razika

 

idem

Msila

Aich Soumaya

 

idem

Msila

 

 

 

Share

Derniers inscrits

  • joomla
  • doubleziga
  • admin
Laboratoire D’études Historique, Sociologique Et Des Changements Socio-Economiques @ 2013