• L’équipe 1: Groupe de recherche d’histoire et des mouvements sociaux Les objectifs d’ensemble que s’assigne la présente équipe étant d’étudier et d’analyser les évolutions et les tendances « lourdes » qu’a connues la société algérienne depuis l’indépendance, et d’essayer de mettre au jour les avancées et/ ou les reculs enregistrés en matière de progrès social, économique et scientifique.
  • L’équipe 2: Equipe de recherche sur la sociologie et les politiques du développement durable Le thème du développement durable, celui de la mondialisation et des changements qui s’opèrent au niveau des superstructures économiques de l’ordre mondial auquel notre pays est tributaire, figurent parmi les objectifs, entre autres, auxquels s’attèlent les membres de cette équipe.
  • L’Equipe 3: Groupe d’études des conduites sociologiques dans l’Algérie contemporaine Les objectifs de cette équipe cadrent tout à fait avec la perspective du présent laboratoire. Constituée de jeunes femmes dynamiques et fortement motivées par le devenir de la société et de la famille algériennes, cette équipe se donne pour objectif d’étudier les nouvelles formes de sociabilité...
  • L’Equipe 4: Equipe de recherche et de reconstitution de l’histoire de la résistance nationale La présente équipe se donne pour objectifs et missions d’étudier d’un point de vue à la fois diachronique et synchronique l’histoire nationale, ancienne et moderne, de manière à restituer les faits historiques et les facteurs qui ont contribué, à travers le temps,...

DOSSIER COLLOQUE INTERNATIONAL Décembre 2013

Album photos COLLOQUE INTERNATIONAL 12/2013

L'université algérienne en crise?

Écrit par Super User.

Le livre que voici résulte d'un séminaire organisé à l'université d'Oran  en 2012 et dont les auteurs s'interrogeaient sur les raisons profondes de la crise du sens, liée elle-même à la crise  de l'université algérienne dont les réformes successives ont abouti à un quasi échec en matière de production scientifique de qualité...les actes de ce colloque, publiés aux éditions Arak, sous le titre de "Repenser l'université", tente d'expliquer les causes de cet échec renouvelé....

 Lire l'article de Rouadjia

Souvenirs de la révolution et mémoire de l’émigration algérienne

Écrit par Ahmed ROUADJIA.

    Le présent article traite du rapport de la mémoire à l’histoire et de la manière avec laquelle la première empiète sur les prérogatives de la seconde. Dit autrement, la mémoire en tant que souvenirs et récits “héroïque” tend de plus en plus, en l’occurrence en Algérie, à s’imposer en lieu et place de l’histoire en tant que discipline fondée sur l’esprit d’examen, l’analyse critique et l’impartialité. En Algérie, la mémoire se fait au contraire apologie ; La Révolution ou le Premier Novembre 1954, qui marque le déclenchement de la guerre d’indépendance, y sont sans cesse célébrés et magnifiés aussi bien par le pouvoir politique que par certains historiens en quête plus de reconnaissance et de visibilité que par la recherche désintéressée de la vérité telle que fondent les archives, l’esprit critique et l’impartialité. Passionnée et passionnelle, cette mémoire qui fonctionne sur le mode affectif tourne complètement le dos à l’histoire critique et donc à l’objectivation des faits réels. La célébration du nationalisme, de ses hauts faits d’arme, et symétriquement, la stigmatisation de ses ennemis réels ou fictifs, constituent les aliments essentiels de cette mémoire qui tend à se substituer à l’histoire fondée en principe sur l’esprit d’examen critique, mais aussi sur le recul et la distanciation. Tels sont, en substance, les éléments constitutifs de la teneur du présent article qui se veut une mise en garde contre les excès de la mémoire.  Télécharger le fichier en pdf

Les historiens autoproclamés de l’Algérie indépendante

Écrit par Super User.

 Ahmed ROUADJIA, Enseignant chercheur, Université de M'sila. Directeur du Laboratoire d’Etude Historique,  Sociologique et des Changements Sociaux et Economiques .

  L’histoire du nationalisme algérien, de la révolution, et partant celle de l’émigration/immigration algérienne en France, sont devenues depuis les années quatre-vingt l’objet de recherche des mieux prisés par quelques chercheurs français et algériens qui se sont autoproclamés « historiens »,

L’Equipe 3: Groupe d’études des conduites sociologiques dans l’Algérie contemporaine

Écrit par Super User.

Les objectifs de cette équipe cadrent tout à fait avec la perspective du présent laboratoire. Constituée de jeunes  femmes dynamiques et fortement motivées par le devenir de la société et de la famille algériennes, cette équipe se donne pour objectif d’étudier les nouvelles formes  de sociabilité et les modes de représentations et des conduites sociologiques qui s’y font jour ( goûts, modes de vie, perception des choses,  aspirations sociales,  rêves et espoirs, attitudes devant la vie et la mort, etc.).

JOURNÉES D’ÉTUDES SUR LES SCIENCES SOCIALES À M’SILA

Écrit par Super User.

Deux journées d’études intitulées «Quelles missions assignées aux sciences sociales et humaines en Algérie ?», ont été organisées, les 7 et 8 décembre, à l’Université de M’sila. Des enseignants universitaires de plusieurs spécialités et domaines, issus aussi bien des sciences humaines que de celles dites exactes ont eu l’occasion d’échanger leurs difficultés quotidiennes et structurelles à assurer leurs missions : la recherche scientifique et le transfert du savoir. Une question centrale s’est dégagée de la rencontre : où va l’Université algérienne ?

  Voir le fichier en pdf

 

Journées d’Etude : « Quelles missions assignées aux sciences sociales et humaines en Algérie ? »

Écrit par Ahmed ROUADJIA.

A l’occasion de la parution prochaine , aux éditions Arak, de l’ouvrage  intitulé « repenser l’université algérienne », issu du séminaire national d’Oran, initié le 26 &27 mai 2012 par feu professeur Djamel GUERID, et en hommage à ce collègue  cultivé, intelligent et fédérateur d’hommes et d’idées, et  qui a été brutalement arraché à la vie, et donc ravi à jamais à l’affection des siens et de ses amis, le Laboratoire d’Etudes Historique, Sociologique et des Changements Socio- Economiques ( LEHSCSE), en partenariat avec la Faculté des sciences sociales et humaines de l’Université de Msila,  a décider d’organiser  les 07 et 08 décembre 2014, deux journées d’études autour des sciences sociales et humaines et sur la fonction que celles-ci se donnent pour produire les connaissances et les savoirs sur la société auxquelles elles ont affaire.

Télécharger le programme au format PDF

توصيات الملتقى الدولي الأول لمخبر الدراسات التاريخية و السيسيولوجية للتغيرات الاجتماعية و الاقتصادية الذي انعقد يومي 16-17ديسمبر2013 في جامعة المسيلة

Écrit par Super User.

اتفق الأساتذة و الباحثون المختصون  في العلوم الاجتماعية و الإنسانية و الذين قدموا عروضا حول مكانة المغرب العربي في عالم العولمة على التوصيات التالية:

Présentation

Écrit par Super User.

Ce laboratoire se veut  tout d’aborde interdisciplinaire. Il vise également , entre autres objectifs, à créer une dynamique de recherche fondée sur le principe  de synergie, de combinaison d’effort, d’émulation et d’ esprit d’équipe,  comme il entend  rompre en visière avec le repli frileux et individualiste sur soi.

L’Equipe 4: Equipe de recherche et de reconstitution de l’histoire de la résistance nationale

Écrit par Super User.

La présente équipe se donne pour objectifs et missions d’étudier d’un point de vue à la fois diachronique et synchronique l’histoire nationale, ancienne et moderne, de manière à restituer les faits historiques et les facteurs qui ont contribué, à travers le temps, à la formation des traits distinctifs de l’identité algérienne par rapport à l’altérité radicale que représentaient les envahisseurs successifs.

Derniers inscrits

  • doubleziga
  • admin
Laboratoire D’études Historique, Sociologique Et Des Changements Socio-Economiques @ 2013