DOSSIER COLLOQUE INTERNATIONAL Décembre 2013

Album photos COLLOQUE INTERNATIONAL 12/2013

L’Equipe 4: Equipe de recherche et de reconstitution de l’histoire de la résistance nationale

Écrit par Super User.

La présente équipe se donne pour objectifs et missions d’étudier d’un point de vue à la fois diachronique et synchronique l’histoire nationale, ancienne et moderne, de manière à restituer les faits historiques et les facteurs qui ont contribué, à travers le temps, à la formation des traits distinctifs de l’identité algérienne par rapport à l’altérité radicale que représentaient les envahisseurs successifs.

L’équipe dont les membres se complètent par leurs spécialités  et compétences spécifiques ne borne pas ses recherches uniquement à l’Algérie, mais elle entend aussi s’ouvrir sur les sociétés et les Etats avec lesquels l’Algérie avait eu par le passé des rapports d’échange et de coopération pacifiques (arabes et africains)  ou au contraire d’affrontements d’ordre militaire, culturel et  économique ( les Nations ibériques), puis la France coloniale. Alors que l’un des membres de l’équipe s’intéresse plus particulièrement aux rapports qui se sont établis au fil du temps  entre l’Algérie et les pays arabes, le second, lui, focalise son attention sur l’histoire de la Révolution et sur ses multiples rebondissements, tandis que le troisième membre envisage l’histoire nationale et les facteurs psychologiques qui informent les représentations du monde de la société algérienne sous le rapport de la philosophie de l’histoire selon Spinoza et Ibn Khaldun. L’objectif ultime que propose cette équipe est d’essayer d’affranchir la pensée algérienne de certain discours apologétique, qui la sclérose et la condamne à la répétition indéfinie des mêmes mythes et légendes. Redonner à l’histoire ses lettres de noblesses, c’est l’affranchir de l’instrumentalisation et de l’idéologie partisane. Tel est, entre autres, l’objectif visé.

 

Thèmes et objectifs visés

 

Les résultats scientifiques  que l’on peut espérer engranger en partant de l’approche indiquée dépendent du traitement qualitative des thèmes que voici :

·        L’histoire  et les discours produits sur l’histoire ;

·        Les interférences entre l’histoire réelle, les mythes et les légendes ;

·        Les représentations de vérité et de mensonge et la manière de les séparer ;

·        les facteurs d’occultation et de déformation des faits historiques et les moyens de les prévenir ;

·        La critique des sources ( documentaires, correspondances, témoignages oraux et écrits…) ;

·        le métier de l’historien et les vertus de l’histoire ;

·        l’histoire nationale algérienne vue par les anthropologues de la colonisation ;

·        l’usage de l’histoire et des mythes à des fins idéologiques et d’affirmation identitaires.

 

Mots-Clés :

L’Histoire et  les discours sur l’histoire. Les notions du  vrai et du  faux. Sources et critique des sources. L’historien et son métier. Vérité et occultation des faits historiques. Mythes et légendes. La colonisation et ses anthropologues ou la négation de l’identité algérienne. L’histoire apologie et exaltation du nationalisme algérien comme réponse aux dénis de la colonisation…

Share

Derniers inscrits

  • doubleziga
  • admin
Laboratoire D’études Historique, Sociologique Et Des Changements Socio-Economiques @ 2013